Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tof & Sarah aux US

Tof & Sarah aux US

Manhattan

Publié le par Tof
Publié dans : #vie quotidienne

SSIP InfoSheetComme vous avez dû le comprendre en lisant les articles précédents (pas celui des taxes californiennes... il trainait en brouillon..depuis plus de deux semaines), j'étais absent pendant les deux dernières semaines.
J'ai participé, en tant que volontaire, au Salton Seismic Imaging Project (SSIP) organisé conjointement par l'USGS, Caltech et VirginiaTech. Cela s'est déroulé au Sud de la Californie, dans la région de la Salton Sea, Cochella Valley, Imperial Valley et les montagnes voisines. L'objectif est de créer une imagerie sismique des structures du sous-sol de cette région très active.

D'un point de vue géologique simple... (pas si sur), on a :
- à l'Est, la Plaque tectonique Pacifique, constituée par le plancher océanique  mais aussi par les terres de la cote de Californie et par la pointe de Baja California au Mexique,
- et à l'Ouest, la Plaque Nord-Américaine avec les restes de la Californie et la Région de Sonora au Mexique.

Et si on regarde d'un point de vue Nord-Sud, on a :
- au Nord, un système de coulissage sur la faille transformante de San Andreas en Californie,
- et au Sud, un système d'extension avec une dorsale au milieu du Golfo de California au Mexique.

Et c'est au niveau de la Salton Sea que se fait la transition entre ces deux systèmes, c'est donc là que nait la faille de San Andreas et là aussi que se termine le rift/proto-dorsale du golfe de Californie. Donc d'une part, la région présente de nombreux points très intéressant pour les géologues et d'autre part, étant très active du point de vue sismique et à seulement 200 km de Los Angeles ... elle est très intéressante aussi pour les sismologues.

texangeophoneLe projet a consisté, en grande partie, à déployer 3000 instruments (géophones + enregistreurs Texan) dans la région et à leur faire enregistrer des ondes produites par des explosions réalisées dans des forages de plusieurs dizaines de mètres de profondeur.

Et c'est là que moi, en tant que volontaire (parmi 40 autres), je suis intervenu sur le projet. Après un brieffing + entrainement, les Samedi 26 et Dimanche 27 Février, pendant deux semaines, j'ai enterré puis déterré des centaines de ces instruments (en général 45 chaque jour).
Pour info, ce projet est le plus gros déploiement d'instruments sismiques jamais réalisé par une institution académique. Oué oué c'est du lourd !! Ci-dessous la position approximative des lignes où ont été posés des instruments, ça fait un bout quand même.

CalifProjet.jpg

On a commencé le déploiement par la partie au Sud de la Salton Sea, on était donc logé dans un hôtel à El Centro et ensuite pour la seconde semaine on a travaillé au Nord et on est allé dans un autre hôtel à Indio.

 

La journée type : La veille meeting à l'entrepôt à 17h30, pour avoir la répartion des équipes + 4x4 et pour obtenir les instructions pour le déploiement du lendemain. Ca a bien marché la première semaine, ensuite comme y'a toujours des râtés et des imprévus... pour la seconde semaine on avait les instructions plutôt le matin. Le jour même, lévé tot... dur ! et RDV à l'entrepôt entre 5h et 8h (ça dépendait des jours) pour récupérer le matos : instruments + GPS.
Ensuite on part sur le terrain (parfois + de 100km). Arrivé sur place, on allume le GPS et on lit les instructions pour trouver l'emplacement de la première station, marqué par un piquet (parfois disparu...). Ensuite on choppe la pioche et on creuse une petite tranchée (de 10-20cm de profondeur pour 50-80cm de long). Pendant ce temps l'équipier branche un géophone sur un enregistreur, emballe l'enregistreur dans un sac, et note les coordonnées géographiques de l'emplacement, la référence de la station et la référence de l'enregistreur. On plante la pointe du géophone dans le sol (bien verticale), on enterre le tout. et on passe à la station suivante, la plupart du temps entre 200m, 400m, voire 1km plus loin. Une fois toutes les stations du jour faites, on contacte les organisateurs pour savoir si quelqu'un a besoin d'aide quelque part. Sinon on rentre déposer les caisses vides à l'entrepôt, on entre les données (notées sur le terrain), dans un ordinateur. Ensuite on profite du reste de la journée jusqu'au prochain meeting de 17h30. La plupart du temps on finit avant midi. Donc on a l'après midi pour faire ce qu'on veut... comme par exemple la sieste 

Pour ma part, avec mes différents équipiers j'ai déployé les portions de lignes suivantes (en Rouge) :

CalifPour vous donner une idée, les mêmes lignes à la même échelle en surimpression sur des régions plus connues pour vous. Sur chacune de ces portions de lignes on installe ou récupère environ 45 instruments.

AuvergneLoire Bretagne

 

Et après les explications, un peu d'illustration.

SSIP1-02 SSIP1-03 SSIP1-05 
  Matos à déployer
  4x4 Chevrolet Tahoe
Allez, creuse !!
SSIP1-07 SSIP1-06  SSIP1-11
"Next station 80m"
4x4 GMC Yukon    Enregistreur Texan + Geophone
SSIP1-08 SSIP1-09  SSIP1-10
  A la recherche ...
... des instruments ...  ... enterrés. 
SSIP1-12 SSIP1-13  SSIP1-14 
  Un coffre bien plein
  4x4 4x2 Van Chevrolet tout pourri
  équipière
SSIP1-15 SSIP1-17 SSIP1-23 
  Collecte des données
Déchargement du matos  Batteries 
SSIP1-22 SSIP1-19 SSIP1-16
 Epingles et piquets
Rapport Semi remorque
SSIP1-27 SSIP1-28 SSIP1-32 
4x4 Jeep
équipier   un autre Tahoe
SSIP1-33 SSIP1-34 SSIP1-35
autre équipière  Tempète de Sable... 
(je déconne pas) 
SSIP1-36 SSIP1-37 SSIP1-38
 Tête de forage
 Avant Après (je sais on voit rien de spécial)

 

Diaporama :

SSIP1-04

 

Bien sur j'ai pas fait que bosser pendant ces deux semaines. J'ai aussi eu l'occasion de voir plein de beaux paysages. Mais ça, ça sera l'objet du prochain article S.S.I.P. (Part 2)

Commenter cet article

LSBALA 16/03/2011 09:03


Super !

Comme ça je pige mieux ce que tu as fait pendant 2 semaines ! Du beau boulot !
Vous serez informés des résultats ?


Christophe 16/03/2011 16:17



J'espère. En tout cas on leur a demandé de se souvenir de nous quand ils publieront des données.